Aujourd’hui, pour percer dans les affaires, il n’y a pas mieux que de se lancer. Et inutile d’attendre d’avoir La bonne idée !

Vous n’avez qu’à vous inspirer d’un modèle économique qui a été mis en place ailleurs… Les plus grands succès entrepreneuriales comme Facebook, Google ou encore Alibaba ne sont-ils pas en effet pour la plupart des reprises de concepts ayant préexisté ?

Pour celles et ceux qui veulent tenter la fabuleuse aventure de l’entrepreneuriat, voici donc 5 idées de concepts qui ont connu un large succès ailleurs et qui pourraient vous permettre de devenir un entrepreneur à succès…

idée de startup

1- AirBNB pour animaux

L’entretien des animaux domestiques (chien, chat, etc.) figure parmi les secteurs porteurs en très forte croissance depuis quelques années. Ainsi, rien qu’en 2017, ce marché a été estimé à l’échelle planétaire à plus de 110 milliards de dollars…

Surfant sur cette tendance, des jeunes entrepreneurs ont ainsi eu la bonne idée de créer au Brésil une application mobile au succès fulgurant : DogHero. L’idée est simple : mettre en relation les propriétaires de chiens souhaitant partir en vacances avec des « dog-sitters », afin que ces derniers puissent garder leurs amis à quatre pattes pendant leur absence.

Créé en 2014, le concept connut rapidement un succès fulgurant. Aujourd’hui près de 100 000 chiens y sont inscrits par leurs propriétaires… Reprise aux États-Unis avec le même succès, l’idée pourrait aussi sans aucun doute connaître la même réussite chez nous.

2- La publicité géolocalisée

Autre concept innovant qui connaît un succès sans précédent aux Etats-Unis actuellement : la publicité géolocalisée. L’idée est simple : afin de promouvoir les petits commerces de quartier, la startup RainLocal a mis en place un système qui permet d’insérer des annonces publicitaires mettant en avant ces enseignes au niveau des applications les plus populaires du pays. L’originalité du concept repose dans le fait que ces annonces ne s’affichent que lorsque l’utilisateur des applications se trouvent à proximité du commerce.

3- Service de conciergerie pour futures mamans

Aux États-Unis, une startup, « Bed Rest Concierge », a eu l’innovante idée de proposer aux futures mamans un service de conciergerie. Concrètement, en souscrivant aux prestations de la startup, ces dames ont la possibilité de recevoir par exemple une aide par rapport à différents aspects pratiques de leur vie quotidienne de femmes enceintes. L’entreprise peut ainsi par exemple s’occuper de tout ce qui concerne l’installation de la chambre du futur bébé, mettre en place sa garde-robe en achetant ses vêtements, etc. Une fois bébé né, l’entreprise propose par ailleurs un accompagnement des néo-mamans : baby-sitting, lessive, achat de couches, de biberons, etc.

4- Externaliser la livraison à domicile

Parce que bien souvent les petits commerces de proximité n’ont pas la possibilité d’offrir un service de livraison à domicile, la startup française, MoneyTime, a eu la géniale idée d’externaliser cette fonction au profit des consommateurs. Ainsi, si vous voulez par exemple acheter votre petite baguette du matin à la meilleure boulangerie de votre ville, il vous suffit de vous abonner à l’application et un coursier se chargera de vous rapporter votre pain chez vous… Le concept est valable quel que soit l’article que vous voulez achetez sans bouger de chez vous.

5- Épicerie automatisée

Afin de contourner les contraintes horaires qu’imposent les grandes surfaces et autres petits commerces de quartiers, aux Etats-Unis une startup a eu l’idée de mettre en place un concept « new generation » : celui d’épicerie automatisée. L’idée est de mettre en place une supérette ouverte 7j/7 et 24h/24 entièrement automatisée. Autrement dit, aucun personnel ne supervise le fonctionnement de l’épicerie.

Afin de viabiliser le concept, les fondateurs de la startup ont mis en place une application smartphone. Celle-ci permet de gérer tous les aspects pratiques du petit commerce automatisé : porte-monnaie, scanner, etc. L’adhésion à l’application est une condition sine qua non d’accès à l’épicerie.

— avril 23, 2018