L’idée étant l’élément-clé sur lequel se fonde tous les espoirs de succès d’une startup, la plupart des apprentis entrepreneurs ont souvent le réflexe d’apposer un halo de secret autour de la leur pour ne pas se la faire « piquer ». C’est ainsi par exemple qu’au moment de créer Price Minister, son fondateur, Pierre Kosciusko-Morizet avait-il imposé des clauses de confidentialité à ses investisseurs, collaborateurs et jusqu’aux membres de sa famille… Mais ce réflexe cachotier est-il vraiment une bonne chose ? Pas vraiment nous disent la plupart des spécialistes. Mais pourquoi donc ? Éléments de réponses.

Une idée ne suffit pas pour garantir le succès d’une startup

Le premier argument avancé par les spécialistes du marketing pour battre en brèche le réflexe cachotier de la plupart des entrepreneurs, c’est qu’une idée ne fera pas nécessairement le succès d’une startup. En effet, même si votre idée est géniale, si elle n’est pas mise en œuvre, ou mise en œuvre mais d’une façon brouillonne, elle ne vous rendra certainement pas riche…Par ailleurs, pour passer du stade de l’idée à celui de la mise en place d’une startup pour la concrétiser, le chemin est long et périlleux. Et il n’est donc pas sûr que ceux que vous soupçonnez de vouloir piquer votre idée de génie aient le courage de sauter vraiment le pas.

Dévoiler votre idée ne vous portera pas nécessairement préjudice

Par-delà le premier argument que l’on vient d’avancer, il en est un second qui enfonce encore davantage le clou : dévoiler votre idée ne vous portera pas nécessairement préjudice. Même si beaucoup en douteront, c’est là pourtant une vérité des plus basiques. En effet, en dissimulant votre idée, vous vous privez de feedbacks précieux de votre entourage immédiat comme de vos collaborateurs ainsi que des tiers. Or, une idée ne peut être vraiment géniale que si elle éprouvée et évaluée… Mis à part les feedbacks, cacher votre idée risque de vous priver de certaines opportunités. En effet, il se peut par exemple que vous auriez pu avoir l’opportunité de convaincre un investisseur précieux ou un ami de s’associer avec vous dans le développement de votre projet si vous n’aviez pas cédé à la politique de la cachoterie…

Cacher votre idée ne sert à rien !

Si votre concept est vraiment révolutionnaire, alors il y a fort à parier que quelqu’un d’autre ait lui aussi dû y penser avant vous ou en même temps que vous. Et ce n’est pas grave ! En effet, dîtes-vous que les plus grandes réussites ont pour la plupart été calquées sur l’idée de quelqu’un d’autre. Tels ont été les cas de Facebook, Price Minister, l’IPod, etc. L’essentiel encore une fois ne réside pas dans le fait d’avoir une idée mais bien dans la manière et le courage de la porter jusqu’au bout pour la concrétiser et en faire une success story.

— avril 27, 2018