Quel est l’avenir du marketing digital en Suisse?

La Suisse est le marché numérique le plus compétitif d’Europe et l’un des pays les plus avancés et progressistes au monde. Le gouvernement investit massivement dans les données, la recherche et l’innovation et met l’accent sur le commerce électronique. Stimulée par la demande croissante de biens en provenance de Chine et d’Amérique, l’économie numérique de la Suisse commence à prendre de l’ampleur.

L’essor du mobile : avenir du marketing digital en Suisse

En Suisse, les smartphones sont désormais plus populaires que les PC en ce qui concerne le nombre d’utilisateurs d’internet et ils devraient être encore plus populaires d’ici 2023.

La croissance des appareils mobiles a eu un impact énorme sur le marketing numérique. Lorsqu’il s’agit de créer un contenu accessible sur plusieurs plateformes, la première étape consiste à créer un site web ou une application responsive qui fonctionne bien sur n’importe quel appareil ou navigateur. Cela signifie qu’il faut penser à l’utilisateur final, et pas seulement à la dernière technologie ou à la promesse d’un espace de stockage ou de données illimité.

Une façon pour les entreprises de rendre leurs sites web plus adaptés aux mobiles est d’utiliser un design responsive (également appelé Responsive Web Design).

Les clients se fient davantage aux avis et aux évaluations en Suisse

Les clients se fient davantage aux avis et aux évaluations des produits, des services et des entreprises. Cela est particulièrement vrai pour les nouvelles technologies comme l’IA, la RA et la RV. Ils veulent savoir à qui ils ont affaire et si la technologie répondra à leurs attentes.

Les Suisses sont très fiers de leur réputation de qualité et de fiabilité, mais ils aiment aussi être connectés avec le monde. Et pour eux, le marketing consiste à établir des relations avec les clients, et pas seulement à vendre des produits et des services.

L’avenir du marketing numérique en Suisse repose sur ces principes :

L’internet des objets (IoT) est une réalité. En Suisse, si un objet n’a pas d’application, il n’existe pas. L’IoT offrira de grandes opportunités aux marques qui pourront démontrer leur expertise dans la gestion des données des appareils connectés et des appareils qui communiquent entre eux – comme les compteurs intelligents ou les capteurs qui surveillent la qualité de l’air ou la température ambiante. 

L’accent est mis sur la confidentialité et la sécurité des données

La Suisse est un pays connu pour ses lois strictes en matière de protection de la vie privée. La loi fédérale suisse sur la protection des données (LPD) est la loi sur la protection des données la plus complète d’Europe et fixe la norme en matière de confidentialité et de sécurité des données dans l’Espace économique européen (EEE). La LPD s’applique à toutes les organisations qui traitent des données personnelles de personnes résidant en Suisse, qu’elles soient basées en Suisse ou non.

La LPFD comprend également des dispositions sur la manière de traiter les données personnelles, notamment la pseudonymisation et l’anonymisation, ainsi que sur la durée pendant laquelle une organisation peut conserver les informations personnelles. Outre ces obligations légales, les entreprises sont tenues de mettre en œuvre des mesures techniques appropriées pour garantir la sécurité de leurs systèmes contre les accès et utilisations non autorisés.

Vous aimerez aussi...