Sélectionner une page

La transformation digitale est un processus, qui concerne aujourd’hui plusieurs secteurs d’activités dont notamment le recrutement. Considérée comme une véritable opportunité pour les entreprises, la digitalisation est porteuse de changement positif dans le domaine du recrutement.

Mais de quels changements positifs parle-t-on ?

Pour une entreprise, la transformation digitale ou numérique désigne un processus qui consiste à intégrer l’utilisation des technologies digitales dans l’ensemble de ses activités. Rien de nouveau jusque-là puisque les entreprises utilisent les technologies de la communication et de l’information depuis déjà plusieurs années. En réalité, c’est la manière d’utiliser ces outils qui change. La transformation digitale s’immisce plus en profondeur dans les activités de l’entreprise et va même jusqu’à toucher aux modèles économiques des sociétés. Dans le domaine du recrutement, la transformation digitale est très bien vue.

Et pour cause, elle est à l’origine d’une nouvelle compétence, celle de l’animation de réseaux de relations. L’automatisation du traitement et de la compilation des profils permet en effet aux cabinets de recrutement Grenoble de disposer d’outils efficaces permettant non seulement de projeter chacun des candidats dans l’avenir, mais de mesurer également son adéquation avec le poste vacant. Autre changement positif porté par la digitalisation ? La réduction du risque de perdre la perle rare. Grâce à la transformation digitale, gérer sa CVthèque est d’autant plus facile pour le recruteur.

Les algorithmes d’intelligence artificielle permettent en effet aux recruteurs de réaliser un « pré-tri » des candidatures, en fonction de leur pertinence et ce, quel que soit le volume de dossiers à gérer. Les tâches à faible valeur ajoutée étant par ailleurs, systématiquement automatisées, la productivité et l’efficacité en matière de ressources humaines s’en trouvent considérablement améliorées. En effet, dans les entreprises, on estime que la réalisation de ses tâches correspond à 50 % environ de la phase de qualification des profils.

Ces tâches chronophages à automatiser, ce sont par exemple : le téléchargement, l’ouverture et la fermeture des CV, la saisie du profil dans les outils de gestion, la récupération de l’historique de chaque candidat dans les outils de gestion des candidats ou les recherches des liens dans les différents réseaux sociaux entre autres.

 

La digitalisation : une opportunité que chaque recruteur devrait saisir

La transformation digitale est en réalité une opportunité à saisir pour le recruteur. Pourquoi ? Parce qu’elle va tout simplement lui permettre de changer sa manière de travailler. La réalisation des multiples tâches chronophages étant automatisée, le recruteur pourra davantage se concentrer sur son cœur de métier. Comme c’est le cas dans de nombreux autres domaines d’activités, la transformation du recrutement est aujourd’hui lancée et elle est irréversible. Autant donc, profiter pleinement de son potentiel pour améliorer les conditions de travail et booster la productivité en entreprise.